Il a été construit sur l'initiative d'un comédien, Giraud-Destinval. Ouvert en 1804, il s'agit d'un théâtre à l'italienne : orchestre en U entouré de balcons et de loges, une scène inclinée, une décoration fastueuse avec sièges en velours, dorures et plafonds peints. Le théâtre Français de Marseille est né.

Tout au long du XIXe siècle, la programmation reste classique : vaudevilles et mélodrames. À partir du Second Empire, on y joue également des opérettes. Au XXe siècle, la programmation se fait plus audacieuse accueillant aussi bien des pièces de théâtre que des chanteurs.

Au début des années 1970, des déboires financiers aboutissent à la fermeture de ce théâtre jusqu'à son rachat par la municipalité en 1983.

Mais il faut entièrement le rénover avant de l'ouvrir au public et cela nécessite un appel au mécénat. Dans les années 1940, Marseille devient le refuge d'artistes, écrivains fuyant le régime nazi et en partance pour les Etats Unis et l'Amérique du Sud. Un couple se trouve dans ce flot de personnes et assiste à la représentation de la Dame aux Camélias. Partant pour les Etats Unis, il conçoit un enfant nommé Armand, tel l'amoureux de la dame aux Camélias. Il s'agit d' Armand Hammer, qui quarante ans plus tard, devenu milliardaire, finance une grande partie de la rénovation du théâtre.

En 1985, le théâtre du Gymnase renaît de ses cendres et accueille sur ses planches une programmation de qualité sans cesse renouvelée.

A noter :
l'enseigne du théâtre à l'entrée de la rue
la statue la Vierge dite "de la médaille miraculeuse" à l'angle de la Canebière et de la rue Curiol.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...