Le Vieux-Port côté mairie

Le Vieux Marseille est l'objet d'un dynamitage, sur ordre de l'occupant nazi au cours du début de l'année 1943. 20 000 personnes sont évacuées de force et 1924 immeubles occupant 14 hectares sont détruits.

A la fin de la guerre, il est décidé de reconstruire ce quartier. Débute alors un vaste chantier dont les différents secteurs sont confiés à une vingtaine d'architectes. Parmi ceux-ci, Fernand Pouillon, en collaboration avec André Devin, est chargé de construire les bâtiments conçus selon la doctrine urbaine moderne de l'immeuble-îlot. Ces constructions donnent sur le quai de part et d'autre de l'Hôtel de Ville et sont longues d'une centaine de mètres.


Le ferry-boat

Au XIXe siècle, la traversée du Vieux Port pour le public pouvait s'effectuer à l'aide de passeurs à rame qui pratiquaient des tarifs peu réglementés.

Mis en service le 3 juin 1880, le premier ferry-boat suscite la colère des syndicats de bateliers mais connaît un véritable succès public et est notamment popularisé par le Marius de Marcel Pagnol.

Concurrencés par le pont transbordeur mis en place en 1905, les ferry-boats voient leur activité s'amenuiser progressivement. «Le César» en service de 1953 à 2008, a ancré définitivement dans les esprits le ferry-boat dans le paysage marseillais.

Entièrement restauré, il reprend désormais ses aller-retour dans le Vieux-Port. "Durant cinq ans, il a été rénové à l'identique au cœur des chantiers de Sainte-Marie. Nous l'avons également mis aux normes de sécurité et demandé une autorisation pour qu'il puisse transporter des passagers", explique Didier Reault, conseiller municipal délégué au Nautisme.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...