Sur la Corniche s’élève cette immense pale d’hélice de bateau qui mesure neuf mètres de haut. Elle est en bronze maritime et pèse vingt tonnes.

Cette structure, inaugurée en 1970, est l’œuvre du sculpteur César Baldaccini dit "César".

Celui-ci est l'élève de Vézien à l’École des Beaux-Arts de Marseille à partir de 1935. Il poursuit ses études à Paris de 1943 à 1948. Délaissant les matériaux traditionnels de la sculpture, il s’essaie à la soudure au début des années 50. Au Salon de Mai 1960, il crée l’événement en renonçant à la figuration et aux pratiques artisanales avec trois Compressions d’automobiles. De 1960 à 1966, il alterne les compressions et les figures classiques, et travaille sur les empreintes humaines agrandies au pantographe. Il découvre ainsi la mousse de polyuréthane aux propriétés expansives. Dès lors, ce matériau s’impose. En 1970, il reprend les compressions. En 1972, il entame la série des masques avec le moulage de son propre visage. Par ailleurs, il réalise plusieurs monuments publics dont la Pale d’hélice du mémorial des Rapatriés d'Algérie, l’Hommage à Eiffel (Paris, 1984) ou Le Pouce (Marseille, 1993). Tout au long de sa carrière, les honneurs se sont enchaînés. En 1993, il effectue une donation de cent quatre-vingt sept œuvres à la cité phocéenne.

"L'hélice" constitue le Mémorial des Rapatriés d’Algérie. Elle symbolise la traversée de la Méditerranée qu’ont dû faire les rapatriés en 1962 pour rejoindre Marseille. Cette sculpture est très impressionnante par sa taille. C’est le lieu de commémoration des Rapatriés d’Algérie.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...