A cet emplacement, le banquier Bonasse fait bâtir la villa Lafont. En 1918 la vedette du music-hall Gaby Deslys décide d'acheter aux enchères le somptueux palais dit Villa Maud à l’industriel Ribaudo afin de pouvoir s'y reposer. Très riche et très célèbre mais frappée par la tuberculose, l'artiste meurt en 1920, en léguant sa maison à la ville de Marseille dans l'optique que la villa devienne un hôpital.

Malgré ses dernières volontés, la demeure est en proie à l'abandon pendant près de vingt ans. Suite à l'Armistice de 1940, l'état-major allemand prend possession des lieux. L'intervention militaire des armées américaines et françaises permet de reprendre la butte Bompard. Après la guerre, la villa va d'abord devenir un centre d'hébergement des juifs de France qui souhaitent rejoindre le nouvel État d'Israël.

Il faut attendre 1958 pour que la ville de Marseille fasse don de la villa à l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille conformément aux attentes de l'artiste. Aujourd'hui, elle appartient toujours à l'AP-HM et accueille souvent des médecins et autres hôtes de marque.

Cette villa à l'italienne possède de très grandes richesses. Le mobilier, le jardin, les statues ou encore la vue sur la rade de Marseille et les Îles du Frioul en ont fait l'une des «folies de la Corniche».

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...