Le plan est en croix latine dans le style romano-byzantin. La présence simultanée de clochers et de coupoles est due à la volonté de l'architecte de faire référence à l'Occident et à l'Orient. Structurée comme un édifice tripartite composé d’un portique monumental encadré de deux tours, d’une nef imposante et d’un massif groupant les sanctuaires, la cathédrale forme un ensemble architectural extraordinaire, qui n’a pas eu d’équivalent dans tout le XIXe siècle.

Les matériaux utilisés pour la construction de cette cathédrale sont très variés : pierre verte de Florence, marbre blanc de Carrare, pierres de Calissane et du Gard, onyx d'Italie et de Tunisie, mosaïques de Venise. La décoration intérieure et extérieure, en marbre et porphyre lui donnent un aspect particulier pour un édifice religieux. Les Marseillais la surnomment d'ailleurs le "pyjama".

La façade est ornée de statues du Christ, des apôtres, de Saint Pierre, Saint Paul et des saints de Provence ainsi qu'une statue en bronze représente Monseigneur de Belsunce, évêque de Marseille lors de la peste de 1720.

La longueur totale de la cathédrale est de 146m, la coupole principale a près de 70m de hauteur et 18m de diamètre.

La nouveauté du décor tient surtout à l'importance des cycles de mosaïque. Les ornements intérieurs et divers objets sont eux aussi exceptionnels. On peut y trouver les statues des quatre évangélistes par Botinelly, le Christ et Sainte Véronique par Carli, le Ciborium en onyx et les autels par Cantini, ainsi que le tombeau de Saint Eugène de Mazenod.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...