L'espace libéré avec la fermeture de la manufacture de tabacs se découpe actuellement en trois centres distincts :

Ces deux premiers îlots sont indépendants de ce que l'on appelle communément la Friche.

La Friche, lieu de création et d’innovation porté par les soixante-dix structures résidentes qui y travaillent, a permis aux expériences de chacun de se développer et de se structurer. Ici, on imagine, on crée, on travaille pour que chaque idée puisse trouver son terrain d’application.

La Friche de la Belle de Mai affirme le rôle prépondérant de l’art et de la culture dans la construction de la Cité : les artistes et les projets artistiques sont des acteurs à part entière du renouvellement urbain. Ils offrent une vision critique et décalée. La Friche affirme également la culture comme une “économie” et non comme “une exception”. Pour elle, ladite culture est inévitablement un facteur de développement.

Avec plus de 150000 visiteurs par an, la Friche est un espace public multiple où se côtoient un skate park, un restaurant, un théâtre jeune public, des salles de spectacles et de concerts, des jardins, une librairie, une crèche et la toute nouvelle Tour-Panorama, juchée sur le toit terrasse, qui accueille de nouveaux espaces d’exposition.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...