Cet hôtel particulier, construit en 1535 pour le négociant Cabre, est la plus ancienne demeure conservée à Marseille. La date de sa construction est gravée dans ses murs et correspond à l'année où Louis Cabre devient consul.

Cette maison de trois étages est assez curieuse : on y trouve un style Louis XII tardif caractérisé par un appareil encore gothique et une décoration déjà Renaissance.

Les fenêtres à meneaux sont encadrées de fines colonnettes ornées de chapiteaux et de listels reposant sur des colonnes sculptées. Les motifs décoratifs sont d'une richesse et d'une variété remarquable. Les uns nettement inspirés de l'art gothique, les autres représentatifs du goût de la Renaissance.

Les colonnes sur lesquelles s'appuient les listels portent des figures : au premier étage, on peut voir les portraits des premiers propriétaires de l'hôtel. Les autres consoles portent des «putti» de la Renaissance  et des animaux fantastiques empruntés au Moyen Age. On note également la statue de saint Jacques, en référence à Jacques Cabre, père du propriétaire.

La maison traverse plusieurs siècles sans trop de dégradations. Pendant la Révolution, les révolutionnaires y détruisent les armoiries à fleurs de lys.

La maison a fait l'objet d'un classement monument historique par arrêté en 1941. L’hôtel de Cabre a été heureusement épargné par le dynamitage réalisé par l'occupant allemand en 1943.

En 1952, le plan d'aménagement du quartier implique la démolition de l'Hôtel Cabre. Heureusement, la demeure subit uniquement un déplacement de courte distance avec une rotation à 90° via une pompe hydraulique.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...