En 1640 le conseil de ville décide de «renfermer dans un lieu propre et choisi les pauvres natifs de Marseille». En 1670, une association caritative au sein du Conseil des Echevins confie à Puget, architecte du roi et enfant du quartier, la réalisation d’un Hôpital Général pour accueillir les mendiants et les pauvres. En 1905, le bâtiment est occupé par l’armée. Plus tard, il sert d’abri aux plus démunis.

Après la deuxième guerre mondiale, l’architecte Le Corbusier, remarque l’édifice et dénonce son état d’abandon. Voué à la démolition, il est finalement classé monument historique en 1951. A partir de 1968, il est remarquablement restauré.

Construit en pierre rose et blanche de la carrière de la Couronne, il se compose de quatre ailes de bâtiments fermés sur l’extérieur et ouverts par une galerie à trois niveaux sur une cour rectangulaire intérieure. Ces niveaux rythment également la vie à l’intérieur de l’édifice en desservant de vastes espaces collectifs de travail et de vie, séparant les femmes des hommes.

Au centre de la cour, la chapelle construite entre 1679 et 1707 est l’œuvre d’architecture la plus remarquable que Puget ait pu réaliser dans sa ville natale. Cette chapelle à dôme ovoïde est le parfait exemple du pur baroque italien.

La façade actuelle, à l'allure classique du style Second Empire, date de 1863. Le fronton reprend le thème de la Charité accueillant les enfants indigents.

Depuis 1986, la Vieille Charité est devenue un centre pluridisciplinaire à vocation scientifique et culturelle.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...