En 1857 le café-concert ouvre ses portes en plein cœur de Marseille, dont l’activité portuaire est à son apogée. La salle est décorée en «fantaisie mauresque» par son propriétaire Demolins. La salle peut accueillir 2000 personnes et au-dessus des galeries s'étagent jusqu'au poulailler resté célèbre. Des fêtes nocturnes et des spectacles d’été se déroulent dans le jardin. Son public ne tarde pas à acquérir une réputation d'exigence. De 1868 à 1890, l'Alcazar devient un haut lieu de la pantomime à Marseille.

La salle est reconvertie en cinéma au début des années 1930. Fermée durant la Seconde Guerre mondiale, elle connaît un regain d'activité à la Libération.

Vincent Scotto à sans doute été le compositeur le plus prolixe dans le domaine des variétés et ses refrains on fait le tour du monde et ne se comptent pas. Des vedettes telles que Fernandel, Tino Rossi, Maurice Chevalier, Yves Montand, Georges Brassens ou Johnny Hallyday furent à l’affiche.

En 1966 le lieu mythique du music-hall ferme ses portes, n'offrant au public que les restes d'une enseigne décrépie de type Art nouveau et la marquise de 1889 classée au bâtiments de France.

En 2004, après une année de fouilles et quatre années de travaux, la bibliothèque est inaugurée par le président Jacques Chirac.

La conception de la BMVR par les architectes Adrien Fainsilber et Didier Rougeon. est un judicieux mélange de modernisme et de tradition. Le marbre, la tuile et le verre ont été mariés pour tirer le meilleur d’un climat particulier et utiliser l’éclairage naturel voire même l’adapter.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...