Après l’expropriation des habitants et à la démolition des logements insalubres du quartier de la Bourse en 1911, différents architectes sont consultés afin d’y réaliser des logements sur ce terrain vague.  

Il faut attendre les années 1950 pour que le projet soit repris et remanié par l’agence Boileau et Labourdette, à la demande du maire Gaston Defferre. Le projet comprend la construction des tours et du centre Bourse.

Les trois tours d'habitation de dix-huit étages sont construites en 1962 là où les Marseillais venaient jouer aux boules.

La structure poteaux-dalles des immeubles, en béton armé, a été mise au point en collaboration avec l’ingénieur Jean-Louis Sarf. Elle est soulignée, en façade, par un revêtement de pierre dure formant une trame régulière. Les immeubles sont tous couverts d’un toit-terrasse, la barre se distinguant par un étage d’attique couronné d’un auvent, décor seulement esquissé au sommet des tours. A la base des façades est et ouest, d’élégants pilotis en V complètent esthétiquement le massif pilier porteur. En façade sud, au rez-de-chaussée, de profonds auvents abritent des commerces. Au nord, des auvents plus étroits signalent les espaces d’accueil et de circulation.

A l’intérieur, les escaliers préfabriqués et les ascenseurs débouchent directement sur les appartements traversants, éliminant les couloirs. La quasi-totalité des cloisons des appartements sont non-porteuses, ce qui a permis aux occupants de modifier au fil des années le plan des logements à leur gré.

Les tours Labourdette ont reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

Partagez cette étape
Visitez avec votre smartphone
Poursuivez la visite ...